0

LA PRESSE PARLE DE NOUS

ID CINE REALISE VOTRE CINEMA « CLE EN MAIN »

ID Ciné sera présent au Salon des Maires et des Collectivité Locales du 19 au 21 novembre 2019 au Parc des Expositions Porte de Versailles à Paris.

Ce nouvel acteur au service des mairies et du cinéma français vient d’ouvrir au public 4 cinémas de proximité allant de 3 à 6 salles dans des villes de taille moyenne.

ID Ciné est un cabinet d’expertise cinématographique et de construction immobilière au service des mairies qui veulent se doter d’un cinéma « de proximité » dans un centre-bourg ou dans un quartier de métropole. Il vous conseille et vous aide à développer votre projet de cinéma de sa genèse à son ouverture au public.

ID Ciné intervient en amont sur le montage juridique et financier ainsi que sur la construction « clé en main », prenant ainsi l’engagement du coût et du délai de réalisation.

Dans le Sud-Ouest, la société toulousaine, qui compte six salariés, a déjà livré son équipement à Biscarosse. Cette année, elle a lancé des chantiers à Andernos-les-Bains, sur un ancien terrain de football, et Castelnaudary. Elle a également signé un projet à Colomiers, débutant en 2020. « Nous proposons un prototype personnalisé pour chaque projet, où l’architecture et l’histoire du lieu ont une place primordiale, c’est notre marque de fabrique », assure le jeune homme de 33 ans, par ailleurs passionné de cinéma. « On propose de revenir à un cinéma de quartier qui maintient aussi le commerce de proximité. Nous ne visons pas les centres commerciaux comme les multiplex mais des villes d’environ 4000 habitants ou bien des cinémas de quartiers à rénover dans des Zac ».

Pour répondre aux problématiques de la redynamisation des Territoires et de leurs centres-bourgs, de l’étalement urbain, de l’attractivité économique, et de la responsabilité environnementale, ID Ciné s’est spécialisé dans la réalisation de cinémas de proximité dans d’anciennes friches industrielles notamment.

Les cinémas construits par ID Ciné se veulent « de proximité », avec une politique tarifaire accessible à tous, une architecture unique, un confort et un accueil maximal pour les spectateurs.

Les Echos : Les cinémas de centre-ville tentent de regagner du terrain

Les deux tiers des cinémas français se situent dans des communes de moins de 20.000 habitants. Pourtant, un tiers des ouvertures de salles sont le fait des multiplexes souvent en périphérie.

Les centres-villes seront ils l’avenir du septième art ? Bien des élus veulent le croire, et se battent avec énergie pour moderniser et réimplanter des salles dans les villes de taille moyenne. La France reste un pays de « petits cinémas » : 56 % des établissements sont « monoécrans », selon la « Géographie du cinéma » du CNC. Les deux tiers des cinémas se situent dans des communes de moins de 20.000 habitants.

ID Ciné livre des salles clef en main

La jeune entreprise qui a construit quatre équipements en deux ans, s’attaque maintenant à l’agglomération toulousaine. A Toulouse, l’opérateur porte deux projets, l’un dans le quartier de la Cartoucherie, à travers la réhabilitation d’une ancienne halle industrielle, et l’autre à Colomiers, en zone de revitalisation urbaine.

Les Echos : ID Ciné réinstalle des salles obscures en centre-ville

A la fois cabinet de conseil et promoteur constructeur spécialisé, la jeune entreprise toulousaine a construit quatre cinémas clefs en main dans des centres bourgs en deux ans. Elle s'attaque maintenant à l'agglomération toulousaine.

C'est en construisant en 2015 son premier cinéma que le jeune ingénieur en génie civil Henry Maitre, qui travaillait chez un promoteur, a eu l'idée de son entreprise. A savoir construire des salles obscures dans les centres bourgs, en opposition aux multiplexes des zones commerciales. Depuis sa création, en 2017, à Toulouse, ID Ciné a déjà quatre réalisations à son actif. Deux cinémas de 950 et 536 fauteuils ont ouvert à Saint-Chamond (Loire) en novembre 2018 et à Biscarosse (Landes) en mai dernier. Deux autres de 711 et 446 places ouvriront à Andernos-les-Bains (Gironde) et à Castelnaudary (Aude) à la fin de l'année, avec des particularités : le premier aura une salle mixte de cinéma et de théâtre, le second un mur de projection en plein air.

ID Ciné est spécialisé dans les cinémas des petites villes, « dont les maires veulent montrer aux habitants que tout ne se passe pas dans les métropoles », relève Henry Maitre. Mais il intervient aussi dans les grandes agglomérations. Il construira d'ici à l'été 2021 un cinéma de cinq salles à Colomiers à côté de Toulouse, d'un coût de 4,5 millions d'euros, « le premier avec une charpente en bois et des murs en terre crue ». Et il prépare un équipement de trois salles à Toulouse, qui ouvrira en 2021 dans le nouvel écoquartier de la Cartoucherie. Il a d'autres projets à l'étude. A la fois conseil, maître d'ouvrage et promoteur, ID Ciné propose des salles obscures clefs en main, ce qui séduit les maires.

Après avoir travaillé ensemble à Tulle, la filiale du prestataire de services Sagec-Cinéma à Egletons (Corrèze), lui a commandé les salles obscures de Saint-Chamond, de Castelnaudary et de Colomiers. ID Ciné conduit souvent des projets montés en partenariat public privé (PPP) entre la ville et l'exploitant. « Le PPP est un montage sécurisant : le privé apporte une expertise et la collectivité garde la main sur la culture, explique Henry Maitre. Et l'on arrive à construire un cinéma pendant le mandat, alors que les procédures publiques sont plus longues. »

ID Ciné, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 9 millions d'euros en 2018 avec 6 salariés, s'est spécialisé dans la reconversion de friches industrielles. A Saint-Chamond, il a construit le cinéma dans une ancienne aciérie de chars en gardant la charpente métallique. A Castelnaudary, c'est dans l'ancienne caserne Lapasset et à Toulouse, dans une halle en briques de l'ex-cartoucherie. La multiplication des multiplexes de banlieue n'est pas une fatalité, selon Henry Maitre, car « les nouvelles générations cherchent davantage le co-working, la déconsommation et la proximité. »

La Dolce Vita: pourquoi ID Ciné?

La construction du futur cinéma La Dolce Vita à Andernos-les-Bains est assurée par un concepteur spécialisé, la société toulousaine ID Ciné

Ainsi que l'atteste son panneau d'affichage, implanté récemment route de Bordeaux, à Andernos-les-Bains, l'ouverture du chantier du cinéma La Dolce Vita n'est plus qu'une question de mois. Plus exactement en octobre 2018, puisque les premiers coups de pelleteuse vont préluder à la construction du complexe culturel mixte - cinéma et spectacles vivants -, doté de quatre salles pour une capacité globale de 634 fauteuils.

Si l'échéancier des travaux est respecté, c'est fin 2019 que le nouveau cinéma andernosien devrait s'ouvrir au public sur l'ancien site sportif Jean-Marcel-Despagne.

La construction est confiée à la société toulousaine
ID Ciné, spécialisée dans le secteur d'activité de la promotion immobilière de logements et, singulièrement, de salles de cinémas "clés en mains".

Une ancienne entreprise spécialisée dans la fabrication de matériel optique créée à Ayguemorte-sur Graves (33) en est l'émanation. En fin d'activité, elle a été reprise par le Bordelais Henry Maître, qui a transféré son siège social à Toulouse en 2015. Outre ID Ciné reconvertie, celui-ci dirige conjointement la FEEX SAS, spécialisée dans l'ingénierie et l'étude des projets dédiés depuis 2015.

De Saint-Chamond à Andernos

ID Ciné accompagne  le développement d'un réseau de salles  régionales initié par la holding corrézienne Sagec Cinémas, dirigée par Jean Pierre Villa, plus particulièrement  sa filiale commanditaire Veo-Cinémas. En juillet, ID Ciné a lancé la modernisation du cinéma municipal Le Renoir à Biscarosse-bourg (40).

En 2019, la cité lacustre du nord-ouest des Landes se verra dotée de deux nouveaux écrans pour une capacité globale de 536 places.

L'an prochain, la ville de Colomiers ouvrira un complexe de cinq salles, en délégation de service public (DSP), assurée par Veo-Cinémas. Fin 2018, le centre commercial de Saint-Chamond (42) sera équipé par le constructeur haut-garonnais d'un multiplexe de six salles (950 places) pour le compte du futur exploitant Veo Urfol-Saint-Chamond.

Pour Veo-Cinémas, le spécialiste toulousain lance à l'automne la construction du cinéma La Dolce Vita à Andernos-les-Bains sur l'ancien stade, en centre-ville. Le groupe corrézien prévoit enfin la construction de trois salles (451 places) à Castelnaudary (11), confiée encore à Idé Ciné avec une livraison fixée fin 2019.

LA PREMIERE PIERRE DU CINEMA DE BISCARROSSE

« L’aboutissement d’un projet mûri pendant 10 ans ». C’est par ces mots que Michel Mandeau, gérant du cinéma, a relaté l’histoire de l’agrandissement du cinéma qui prend enfin forme, la première pierre ayant été posée officiellement vendredi dernier, à Biscarrosse. « Ce sont dix années de travail important, chronophage, pour le financement, l’architecture », reconnaît-il.

La ville ne souhaitait pas porter le projet financier, Michel Mandeau tenait à sauvegarder le cinéma et à le faire vivre. La solution d’un bail à construction a ainsi été choisie. Les institutions participent au financement par le biais de subventions et la ville récupérera le bien dans 25 ans.

536 places et deux salles

« Il était important de conserver un cinéma dans le Nord-Ouest des Landes », a souligné Alain Dudon, maire de Biscarrosse. La ville participe donc à hauteur de 450 000 euros et la région de 300 000 euros. « La région accompagne le développement des territoires », explique Laure Nayach, conseillère régionale, « sa participation ira aux équipements ».

Elle a également salué « l’ouverture d’esprit » du gérant du cinéma et tout ce qu’il a mis en place en faveur de différents publics. Avec deux nouvelles salles, le nombre de places sera porté à 536 pour un coût total de 3,2 millions d’euros. C’est la société ID Ciné qui s’occupe de la construction, garantissant prix et délais.

Elle a ainsi construit le cinéma de Saint-Chamon et débutera celui d’Andernos-les-Bains en octobre. « La spécificité est de travailler sur site occupé », détaille Henri Maître, « les deux salles existantes continuant les projections ». Lorsque les deux salles nouvelles seront terminées, les deux anciennes seront rénovées, permettant ainsi au cinéma de ne pas s’arrêter.

Les quatre salles auront alors une décoration particulière pour chacune d’elles et la société travaille à l’arrivée de la fibre optique au cinéma pour améliorer le transport des films. De plus, des questionnements sont menés pour apporter des innovations à l’avenir, mais cela reste encore au stade de réflexions.

La Tribune : ID Ciné, la startup qui veut remettre des cinémas dans les villes moyennes

Créée en 2017, cette jeune entreprise toulousaine monte des cinémas clés en main dans toute la France. Avec une idée fixe, investir les villes moyennes. Dans le Sud-Ouest, l’entreprise a déjà équipé la ville de Biscarosse. En 2019, elle livrera aussi ses cinémas dans les villes d’Andernos-les-Bains, Castelnaudary et Colomiers.

Lutter contre l'absence de culture dans les villes moyennes, c'est le crédo d'Henry Maître. Ce jeune ingénieur en génie civil, diplômé de l'Insa Toulouse, est le fondateur d'ID Ciné, une entreprise créée en 2017. L'idée prend naissance à Tulle (Corrèze) en 2015, ville où le jeune entrepreneur construit alors un cinéma.

"Je me suis rendu compte qu'il y avait besoin d'un autre modèle que celui des multiplexes de centres commerciaux en périphérie. Alors j'ai créé une entreprise qui amène de la culture et des loisirs dans les villes moyennes", relate Henry Maître.

L'attachement au patrimoine bâti
ID Ciné livre sa première réalisation dans la commune de Saint-Chamond (Loire), avant d'investir le Sud-Ouest avec la ville de Biscarosse (Landes). L'entreprise y construit l'extension d'un vieux cinéma édifié au début du siècle dernier en y rajoutant deux salles et un hall d'accueil. "Je suis très attaché à l'architecture et l'histoire des bâtiments", précise le dirigeant, qui a installé ses locaux dans un ancien chai toulousain, qu'il a réaménagé.

Reportage filmé à Andernos

Dernière ligne droite pour le chantier du Cinéma – Visite

Ce vendredi matin, le chantier du cinéma d’Andernos nous a ouvert ses portes pour une visite étape. À quelques semaines de son ouverture, la bâtiment prend forme. Il accueillera 3 salle de projection et une salle de spectacle et cinéma. L’ouverture est prévue début décembre.

"Je me suis rendu compte qu'il y avait besoin d'un autre modèle que celui des multiplexes de centres commerciaux en périphérie. Alors j'ai créé une entreprise qui amène de la culture et des loisirs dans les villes moyennes", relate Henry Maître.

L'attachement au patrimoine bâti
ID Ciné livre sa première réalisation dans la commune de Saint-Chamond (Loire), avant d'investir le Sud-Ouest avec la ville de Biscarosse (Landes). L'entreprise y construit l'extension d'un vieux cinéma édifié au début du siècle dernier en y rajoutant deux salles et un hall d'accueil. "Je suis très attaché à l'architecture et l'histoire des bâtiments", précise le dirigeant, qui a installé ses locaux dans un ancien chai toulousain, qu'il a réaménagé.

L'Indépendant : ID Ciné fait le pari des cinémas de proximité

Il en est sûr, " l’avenir est aux cinémas de proximité". Henri Maître, promoteur et président fondateur d’ID Ciné, jeune entreprise toulousaine en est à son 5e cinéma. Le premier, c’était à Tulle, en 2014.

L’envie de faire vivre les cœurs de bourgs avec de la culture, de recréer du lien social dans les villes de taille moyenne. En 2017, Henri Maître, ingénieur en génie civil, crée ID Ciné, bâtit le cinéma de Saint-Chamond dans la Loire avec six salles. Janvier 2019, c’est Biscarosse avec 4 salles ; Andernos-les-bains, original projet de ciné-théâtre en Gironde, avec 4 salles sera livré en novembre 2019 juste avant Castelnaudary, en décembre. Après, ce sera Colomiers qui démarrera en 2020.

Cinq salles pour ce cinéma-là. "L’idée c’est que le cinéma rural, en centre-ville, c’est l’avenir et cela vaut pour le commerce, la culture, pour tout ! C’est un modèle qui convient à tout le monde. Les gens en ont marre de ces centres commerciaux qui vident les centres-villes."

Un confort abordable

 

C’est intéressant d’avoir un ciné en cœur de ville surtout quand les tarifs sont abordables, comme ici. Ce sera 20 € pour une famille avec deux enfants". Des tarifs abordables ne signifient pas pour autant rogner sur la qualité. "Je refuse de faire du low cost."

Quant au confort, il nous l’assure, ce sera le top ! Qualité des fauteuils, traitement de l’air, un espacement d’1,20 mètre entre les fauteuils, un éclairage de qualité, des dimensions de salle homogène, un hall d’accueil suffisamment grand et un flux de circulation qui repasse par l’accueil où un coin ciné accueil permettra les échanges…

TOULOUSE : LA JEUNE POUSSE IDCINÉ VEUT LE RETOUR DES CINÉMAS EN CENTRE-VILLE

La start-up toulousaine ID Ciné propose la construction de cinémas clés en main pour les collectivités locales ou des exploitants privés. Créée en 2017, elle a déjà livré deux cinémas et porte plusieurs projets dans le Sud-Ouest, notamment à Colomiers.

Les villes moyennes ont aussi le droit à la culture ! Constatant que les multiplex poussent comme des champignons dans les grandes villes mais que les plus petites agglomérations sont délaissées, la start-up toulousaine IDCiné, créée en 2017, se positionne sur ce marché en proposant la construction de cinémas clé en main pour les collectivités locales ou des sociétés privées. Après des premiers chantiers menés à Tulle en 2015 puis à Saint-Chamond, dans la Loire, Henry Maître, le jeune gérant d’IDCiné, investit le Sud-Ouest où il a fait ses études.

« L’idée, c’est de ramener le cinéma et les loisirs dans les villes de taille moyennes, par exemple sur des friches industrielles, afin de redynamiser les centres-villes », détaille Henry Maître, qui a fait ses études à l’Insa Toulouse. « L’équipe municipale a souvent un projet culturel qu’elle veut réaliser durant le mandat, donc nous apportons notre expertise pour les conseiller et tenir les budgets ». La start-up gère le projet des demandeurs de A à Z, de la conception à la réalisation : aspects technique, juridique et financier, IDCiné aide au conseil, au business plan, au dépôt du permis de construire et à la construction du futur cinéma.

L’architecture au cœur des projets

 

Dans le Sud-Ouest, la société toulousaine, qui compte six salariés, a déjà livré son équipement à Biscarosse. Cette année, elle a lancé des chantiers à Andernos-les-Bains, sur un ancien terrain de football, et Castelnaudary. Elle a également signé un projet à Colomiers, débutant en 2020. « Nous proposons un prototype personnalisé pour chaque projet, où l’architecture et l’histoire du lieu ont une place primordiale, c’est notre marque de fabrique », assure le jeune homme de 33 ans, par ailleurs passionné de cinéma. « On propose de revenir à un cinéma de quartier qui maintient aussi le commerce de proximité. Nous ne visons pas les centres commerciaux comme les multiplex mais des villes d’environ 4000 habitants ou bien des cinémas de quartiers à rénover dans des Zac ».

Henry Maitre rêve de porter un jour un projet à Bordeaux ou à Toulouse. IDCiné affichait en 2018 un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros

ID CINé réinvestit les friches urbaines

Henry Maitre, le dirigeant-fondateur d’ID Ciné (siège à Toulouse, création mi-2017), spécialisé dans l’ingénierie de projet et la promotion-construction de cinémas et d’établissements culturels clé en main, s’attache à réinvestir les friches urbaines pour y installer une activité culturelle.

Ainsi, l’entreprise vient de poser la 1re pierre* du cinéma de Castelnaudary (11) qui sera installé au cœur de l’Espace Tufféry (3 salles, 446 fauteuils, 2,86 M€ dont 1,2 M€ de subventions) et exploité par le groupe Véo (85 000 spectateurs attendus par an). « Les travaux ont été lancés en février pour une ouverture en décembre 2019, explique-t-il. Nous réalisons aussi un ciné-théâtre à Andernos-les-bains (33). Il comprend 5 salles et 637 fauteuils. Sa livraison est prévue pour octobre 2019 ». ID Ciné emploie 6 salariés pour un CA 2019 de 9 M€.

La société a en projet la réalisation d’un cinéma (5 salles, 750 fauteuils) à Colomiers (31) pour lequel le permis de construire devrait être accordé sous peu. D’ici 2020, ID Ciné a deux autres projets de lancement sur la frange littorale d’Occitanie. ID Ciné a ouvert le cinéma de Saint-Chamond (42) en novembre 2018. Il comprend 6 salles pour 950 fauteuils au sein de l’ex site de GIAT Industries (armement, acier, forge). Fin janvier dernier, c’est à Biscarrosse (40) que l’entreprise a livré le cinéma « Le Renoir » de 4 salles et 536 fauteuils, doublant ainsi la capacité des salles. « Le coût d’implantation des cinémas varie entre 2,5 M€ pour 3 salles à 10 M€ pour 12 salles. Nos salles sont équipées de projection numérique 4K, d'un son immersif Dolby, d'un traitement de l’air, fauteuils clubs…,», explique Henry Maitre, le dirigeant.

Le goût d'entreprendre

De la construction à l'exploitation, des cinémas livrés sur un plateau

Pour limiter les investissements et réduire les délais, des petites communes confient la construction ou la réhabilitation de leur cinéma à des maîtres d'oeuvre privés. Ces municipalités, qui n'intéressent pas forcément les majors du secteur, n'ont pas toujours les moyens ni les compétences internes pour bâtir et exploiter des salles. Elles délèguent ces projets de réhabilitation ou de construction à des maîtres d'oeuvre privés ou concluent des partenariats avec >assistance à maîtrise d'oeuvre.

A Biscarrosse, dans les Landes, la façade années 20 du cinéma Le Renoir a retrouvé tout son lustre... et même plus. Inauguré en avril, après une année de travaux, il compte désormais quatre salles, contre deux auparavant.
Avec St Chamond, ces deux communes ont confié leurs projets à des maîtres d’oeuvre privés. Des choix dictés avant tout par des impératifs financiers et le souhait de déléguer une mission globale garantissant la livraison d’un équipement clé en main. « Nous sommes une ville moyenne et malgré nos ambitions culturelles, nous n’aurions pas eu les moyens de construire un tel cinéma», résume Hervé Reynaud, le maire de Saint-Chamond.

Retrouvez bientôt de nouveaux articles